0

Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME)

Montréal, le 6 avril 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Canada-Liban (CCICL) saluent l’annonce du Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) du gouvernement du Québec qui allouera une somme de 100 M$ pour la formation des employés des entreprises.
« Il s’agit d’une excellente initiative qui tombe à point nommé. Le programme permettra d’aider les entreprises à conserver un lien d’emploi avec leurs employés et à être encore plus productives pour la relance à venir. Le Québec se démarque par son économie du savoir et nous encourageons les formations qui permettent de se perfectionner et d’accroitre la productivité », a réagi Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.
« Profiter de cette période de ralentissement économique pour augmenter les compétences de leurs employés et s’attaquer au déficit de productivité, l’un des principaux enjeux économiques du Québec, est une opportunité sur laquelle le Québec peut construire. La mise en place de formations pour les travailleurs est également un message positif tourné vers l’avenir en vue de la reprise des activités », a déclaré Charles Aboukhaled.

La relance économique passe aussi par l’innovation
La formation est un investissement utile et nécessaire pour se préparer à la relance économique. La FCCQ et la CCICL insistent également sur l’importance à accorder à l’innovation et soumet trois propositions facilement applicables pour amoindrir les impacts de la crise et stimuler les investissements en innovation :
– Accélérer la mise en place du C3i , crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation
– Bonifier le Programme Innovation
– Abolir la franchise de 50 000$ lors des demandes du crédit R&D

0

01 Avril 2020

De nombreuses entreprises pourraient tomber entre
les mailles du filet, préviennent la #FCCQ et la #CCICL
Montréal, le 1er avril 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Canada-Liban constatent que les lacunes qu’elles avaient soulevées dans le programme de subventions salariales pour les entreprises n’ont malheureusement pas été corrigées dans la mise au point effectuée aujourd’hui par le ministre des Finances du Canada, M. Bill Morneau.
Bien qu’elles aient salué le programme de subventions salariales à 75% annoncé par le premier ministre Justin Trudeau la #FCCQ et la #CCICL avaient également soulevé une préoccupation importante concernant un des critères d’admissibilité, soit une perte de revenus de 30% occasionnée par la COVID-19.
La FCCQ et la CCICL ont pris note des commentaires indiquant que l’Agence du revenu du Canada (ARC) se concentrait présentement sur la gestion de la Prestation canadienne d’urgence (PCU), et que la gestion de la subvention salariale viendrait par la suite.
« Par ailleurs, il ne faut pas seulement regarder la colonne des revenus, mais aussi celle des dépenses. L’impact économique pour ces entreprises sera le même qu’une perte de revenus, mais elles ne seront pas admissibles au programme de subventions salariales. Le diable est dans les détails et malheureusement, on constate que plusieurs entreprises pourraient tomber entre les mailles du filet mis en place », a commenté M. Milliard.
Les critères pourraient également exclure une entreprise s’étant développée rapidement dans la dernière année. « Ces critères pourraient laisser de côté des entreprises en croissance, En effet, une jeune PME n’obtiendrait pas systématiquement 30% de pertes de revenu par rapport à l’année précédente, mais serait sujette à plus de 30% de pertes par rapport aux trois mois précédents la crise. C’est pourquoi, plus de flexibilité serait souhaitable. », a ajouté Charles Aboukhaled, président de la CCICL.

0

30 Mars 2020

Montréal, le 30 mars 2020 – la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Canada-Liban sont satisfaites des précisions apportées aujourd’hui par le gouvernement fédéral, relativement au programme de subventions salariales à hauteur de 75% et de l’écoute du premier ministre Justin Trudeau envers les demandes du milieu économique. La #FCCQ et la #CCICL avaient rapidement souligné que ce programme devait viser non seulement les PME, mais également les grandes entreprises qui sont essentielles à l’économie québécoise, ainsi que les OBNL.
La #FCCQ et la #CCICL soulèvent toutefois une inquiétude par rapport au critère d’application exigeant une baisse de revenus d’au moins 30% pour bénéficier de cette mesure. Le critère de calcul de la perte de revenus retardera l’admissibilité au programme pour de nombreuses entreprises de services professionnels ou manufacturières, qui sont payées à la livraison.
La #FCCQ et la #CCICL dévoilent également aujourd’hui un sondage qui confirme l’effet dévastateur de la COVID-19 sur nos entreprises et sur l’économie québécoise. Le coup de sonde effectué auprès, indique notamment qu’un tiers des entreprises ont déjà perdu plus de la moitié de leurs revenus. Tout près de la moitié des répondants (49%) ont affirmé avoir déjà procédé à des mises à pied temporaires. Les perspectives à court terme ne sont guère plus encourageantes, alors que 67% des entreprises prévoient effectuer de nouvelles mises à pied au cours du prochain mois et 61% anticipent une baisse de la demande.

0

27 Mars 2020

Montréal, le 27 mars 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Canada-Liban (CCICL) réagissent positivement à l’annonce par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de porter les subventions salariales à 75% ainsi que le report des paiements de TPS au moins jusqu’en juin. Il s’agit de 2 demandes pour lesquelles la #FCCQ et la #CCICL militaient depuis plusieurs jours.
La subvention salariale passe ainsi de 10% à 75% pour les entreprises qui se qualifient et sera rétroactive au 15 mars. La FCCQ et la CCICL attendent avec impatience de connaître les détails promis d’ici lundi concernant ces nouvelles mesures.
La FCCQ et la CCICL souhaitent également que le gouvernement se penche sur les besoins des grandes entreprises qui ont besoin de soutien et souhaitent des mesures pour faciliter le maintien du lien d’emploi avec les travailleurs.
« C’est un soulagement pour tous les membres de notre chambre de commerce et nous accueillons bien évidemment cette décision du gouvernement fédéral avec enthousiasme. En effet, il était nécessaire de maintenir ce lien entre l’employeur et l’employé afin que nos entreprises puissent reprendre leurs activités dès que cela sera possible. » ajoute Charles Aboukhaled président de la CCICL. Pour toutes les mesures du gouvernement fédéral:https://www.canada.ca/…/soutien-supplementaire-aux-entrepri…
La Prestation canadienne d’urgence (#PCU) annoncée hier demeure en place pour les travailleurs autonomes. La FCCQ et la CCICL observent par ailleurs que cette mesure pourrait avoir un effet indésirable dans la mesure où la PCU est supérieure au salaire minimum, la FCCQ et la CCICL accueillent favorablement l’engagement du premier ministre François Legault à combler les écarts possibles.
« Un report des paiements sur les taxes de vente est un bon coup de main pour les entreprises, en ce sens, nous saluons également la décision du gouvernement du Québec d’emboîter le pas sur le report des paiements de TVQ au 30 juin.

0

26 March 2020- Lebanon’s key Policy Responses

Lebanon’s key Policy Responses as of March 26, 2020 :
Lebanon’s underlying economic situation is challenging, with high public debt, current account deficit, and funding needs. The spread of COVID-19 is contributing to the economic recession. The number of COVID-19 cases stands at 368 and 6 deaths as of March 26, 2020. The authorities have implemented a range of measures to try and limit the spread of the virus encompassing a general mobilization with complete closure of all educational establishments, private sector and public institutions until April 12, 2020. Lebanon also closed the airport—after suspending flights from 11 countries—as well as seaports and land borders.
FISCAL
The government established a national solidarity fund that would accept in-kind and monetary donations. The ministry of finance announced the extension of all deadlines related to payment of taxes and fees. The ministry of social affairs, in collaboration with the ministries of industry, agriculture, defense, interior, labor, finance, economy and information, agreed to devise a plan—to be executed in coordination with municipalities, mayors, social affairs centers and the army—to distribute a solidarity basket of food and sanitizers for families hit economically and financially as a result of COVID-19. Work will proceed on providing monetary assistance as well.
MONETARY AND MACRO-FINANCIAL
The Banque Du Liban (BDL) issued circular 547, allowing banks and financial institutions to extend exceptional five-year zero percent interest rate loans in Lebanese Pounds and in dollars to customers that already have credit facilities but are unable to meet their obligations, operating expenses, or pay the salaries to their employees during March, April and May 2020 as a result of the interruption of activity due to the COVID-19. BDL will in turn provide banks and financial institutions five-year zero percent interest rate credit lines in dollars equivalent to the value of exceptional loans granted.
International Monetary Fund Consulat Général du Liban à Montréal Ambassade du Canada au Liban Lebanese American Chamber of Commerce Embassy of Lebanon, Ottawa
https://www.imf.org/…/imf-and…/Policy-Responses-to-COVID-19…

1 2