0

Communiqué CCICL- Explosion de Beirut

CCICL au soutien de la mère-patrie :

Avec un cœur brisé qui ne trouve aucun réconfort la CCICL, fidèle à sa mission, offre son soutien à la mère patrie.

En plus de la grave crise économique et du COVID qui avaient paralysé le pays, Beyrouth subit une explosion qui choque et bouleverse le monde entier laissant plus d’une centaine de morts, 4000 blessés et des milliers de maisons détruites. Les Libanais, à bout de souffle, ont perdu l’espoir, l’énergie et manquent de ressources pour recommencer encore une fois.

Devant cette catastrophe, la CCICL a pris l’initiative de soutenir ses compatriotes sinistrés et désespérés et encourage ses membres et amis à faire de même en faisant un don aux fonds de secours crise humanitaire au Liban aux deux campagnes suivantes qui sont soutenus par le gouvernement canadien

https://secure.redcross.ca/registrant/donate.aspx?eventid=311494&langpref=fr-CA

https://humanitariancoalition.akaraisin.com/ui/crisisinlebanonfundraising/participant/6117594?Lang=en-CA

En espérant que le cœur du Liban et sa capitale, Beyrouth, recommence à battre rapidement conduisant au bon rétablissement du pays afin qu’il retrouve son souffle, son charme et sa vie normale.

                             

CCICL supports its motherland

CCICL is offering its support to help a heartbroken and mourning motherland.

Lebanon has been suffering economically for months prior to the COVID strike that added to its misery and almost paralyzed the country.  Today with the explosion that shocked the world and left hundreds of deaths, thousands of injured and a massive destruction in the heart of the country, the Lebanese found themselves without essential resources and have lost hope and energy to start over again and again.

In an initiative to support its affected and desperate compatriots, CCICL  encourages its members and friends to follow its steps and donate to : Lebanon humanitarian needs appeal on the following links both supported by the Canadian Government

https://secure.redcross.ca/registrant/donate.aspx?eventid=311494&langpref=en-CA&Referrer=direct%2fnone

https://humanitariancoalition.akaraisin.com/ui/crisisinlebanonfundraising/participant/6117594?Lang=en-CA

We hope that Beirut, the charming capital and heart of Lebanon, starts beating again, soon, so the country recovers quickly and finally find its way back to normal.

Cliquez ici pour voir le communiqué

0

The Elevator Pitch avec Lamia Charlebois

Montréal, le 2 juin 2020 – La nouvelle réalité virtuelle de confinement n’est pas pour décourager la Chambre de commerce et d’industrie Canada-Liban (CCICL) qui a tenu le 28 mai dernier un atelier-conférence en ligne sur l’art du « pitch ». Quelque 54 participants, dont certains basés à Paris et à Beyrouth, ont suivi cet atelier par vidéoconférence. Offert par Lamia Charlebois, consultante en relations publiques, conférencière, auteur et journaliste, cet atelier présentait une multitude de trucs et astuces pour convaincre, vendre ou rallier son public cible en moins de 30 secs. Produit, projet, personne ou cause, il faut savoir communiquer avec impact. Connue pour son énergie et son apport positif, Lamia a plus de 25 ans d’expérience en communication, donne des formations de groupe et du coaching individuel en leadership, personal branding, public speaking, techniques d’entrevues pour obtenir un poste en entreprise, pour entrer en médecine, etc. « Que l’on soit devant deux ou 1000 personnes, il y a une façon de communiquer qui change tout! Pourquoi passer pour un communicateur moyen lorsqu’on peut être inoubliable !? » dit-elle. Son TED Talk Bitter or Better a été vu plus de 29,000 fois. Pendant les 90 minutes de cet atelier, plusieurs personnes ont pu « pitcher » et ont montré un grand talent à se vendre ou promouvoir leur cause. « Dommage que ce n’était pas en personne, la dynamique du réel est différente que le virtuel. Bientôt la CCICL reprendra ses activités, on a tous très hâte, » déclare Charles AbouKhaled. « Nous en sommes à notre troisième conférence virtuelle, il n’était pas question de laisser tomber nos membres confinés! » Rajoute t-il.
Lamia a des journées bien remplies avec des clients tels que KLM, Air France, ABBOTT, Agropur, Sanofi, Solios, BMS, Le Whisky Café, SpecPharma et plusieurs autres grandes sociétés, PME et start-up « mais j’ai toujours du temps pour ma communauté » dit-elle avec un grand sourire.

0

Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME)

Montréal, le 6 avril 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Canada-Liban (CCICL) saluent l’annonce du Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) du gouvernement du Québec qui allouera une somme de 100 M$ pour la formation des employés des entreprises.
« Il s’agit d’une excellente initiative qui tombe à point nommé. Le programme permettra d’aider les entreprises à conserver un lien d’emploi avec leurs employés et à être encore plus productives pour la relance à venir. Le Québec se démarque par son économie du savoir et nous encourageons les formations qui permettent de se perfectionner et d’accroitre la productivité », a réagi Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.
« Profiter de cette période de ralentissement économique pour augmenter les compétences de leurs employés et s’attaquer au déficit de productivité, l’un des principaux enjeux économiques du Québec, est une opportunité sur laquelle le Québec peut construire. La mise en place de formations pour les travailleurs est également un message positif tourné vers l’avenir en vue de la reprise des activités », a déclaré Charles Aboukhaled.

La relance économique passe aussi par l’innovation
La formation est un investissement utile et nécessaire pour se préparer à la relance économique. La FCCQ et la CCICL insistent également sur l’importance à accorder à l’innovation et soumet trois propositions facilement applicables pour amoindrir les impacts de la crise et stimuler les investissements en innovation :
– Accélérer la mise en place du C3i , crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation
– Bonifier le Programme Innovation
– Abolir la franchise de 50 000$ lors des demandes du crédit R&D

0

01 Avril 2020

De nombreuses entreprises pourraient tomber entre
les mailles du filet, préviennent la #FCCQ et la #CCICL
Montréal, le 1er avril 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Canada-Liban constatent que les lacunes qu’elles avaient soulevées dans le programme de subventions salariales pour les entreprises n’ont malheureusement pas été corrigées dans la mise au point effectuée aujourd’hui par le ministre des Finances du Canada, M. Bill Morneau.
Bien qu’elles aient salué le programme de subventions salariales à 75% annoncé par le premier ministre Justin Trudeau la #FCCQ et la #CCICL avaient également soulevé une préoccupation importante concernant un des critères d’admissibilité, soit une perte de revenus de 30% occasionnée par la COVID-19.
La FCCQ et la CCICL ont pris note des commentaires indiquant que l’Agence du revenu du Canada (ARC) se concentrait présentement sur la gestion de la Prestation canadienne d’urgence (PCU), et que la gestion de la subvention salariale viendrait par la suite.
« Par ailleurs, il ne faut pas seulement regarder la colonne des revenus, mais aussi celle des dépenses. L’impact économique pour ces entreprises sera le même qu’une perte de revenus, mais elles ne seront pas admissibles au programme de subventions salariales. Le diable est dans les détails et malheureusement, on constate que plusieurs entreprises pourraient tomber entre les mailles du filet mis en place », a commenté M. Milliard.
Les critères pourraient également exclure une entreprise s’étant développée rapidement dans la dernière année. « Ces critères pourraient laisser de côté des entreprises en croissance, En effet, une jeune PME n’obtiendrait pas systématiquement 30% de pertes de revenu par rapport à l’année précédente, mais serait sujette à plus de 30% de pertes par rapport aux trois mois précédents la crise. C’est pourquoi, plus de flexibilité serait souhaitable. », a ajouté Charles Aboukhaled, président de la CCICL.

0

30 Mars 2020

Montréal, le 30 mars 2020 – la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Canada-Liban sont satisfaites des précisions apportées aujourd’hui par le gouvernement fédéral, relativement au programme de subventions salariales à hauteur de 75% et de l’écoute du premier ministre Justin Trudeau envers les demandes du milieu économique. La #FCCQ et la #CCICL avaient rapidement souligné que ce programme devait viser non seulement les PME, mais également les grandes entreprises qui sont essentielles à l’économie québécoise, ainsi que les OBNL.
La #FCCQ et la #CCICL soulèvent toutefois une inquiétude par rapport au critère d’application exigeant une baisse de revenus d’au moins 30% pour bénéficier de cette mesure. Le critère de calcul de la perte de revenus retardera l’admissibilité au programme pour de nombreuses entreprises de services professionnels ou manufacturières, qui sont payées à la livraison.
La #FCCQ et la #CCICL dévoilent également aujourd’hui un sondage qui confirme l’effet dévastateur de la COVID-19 sur nos entreprises et sur l’économie québécoise. Le coup de sonde effectué auprès, indique notamment qu’un tiers des entreprises ont déjà perdu plus de la moitié de leurs revenus. Tout près de la moitié des répondants (49%) ont affirmé avoir déjà procédé à des mises à pied temporaires. Les perspectives à court terme ne sont guère plus encourageantes, alors que 67% des entreprises prévoient effectuer de nouvelles mises à pied au cours du prochain mois et 61% anticipent une baisse de la demande.

1 2 3